De plus en plus de personnes travaillent dans le freelance en ce moment. Seulement, il faut savoir que le travail en ligne comporte un risque c’est de ne pas être payé. Des techniques peuvent être utilisées pour faire réagir les mauvais payeurs. 

Comment prévenir contre les mauvais payeurs ?

Il est tout à fait possible de prévenir contre les clients mauvais payeurs en adoptant certaines méthodes. Tout d’abord, il faut chercher des informations sur le nouveau client s’il est bien sérieux avant de commencer toute collaboration. Pour cela, il est conseillé de faire une recherche sur Google, de consulter son compte annuel ou encore de demander à un partenaire externe de collecter des données objectives à son sujet. Après, tout type de travail et accord doivent être écrits sur un contrat. Ce document lie le client et le travailleur. Il peut être utilisé en cas de non-paiement des rémunérations dans le délai convenu. On doit trouver dans ce contrat les informations nécessaires de la collaboration à savoir les noms et prénoms des deux parties, tous les accords convenus, le montant de la rémunération, la date du paiement et les amendes que le client peut encourir en cas de paiement tardif. Le plus important, il faudrait faire signer ce contrat par le client.

Puis, une autre méthode pour éviter de ne pas être payé est de stipuler les conditions de paiement sur la facture. Cette dernière doit être bien détaillée pour ne rien oublier.Enfin, pour savoir si le client est bien sérieux, on peut demander lui demander de payer avant de livrer le service ou le produit. Toujours dans ce sens, il faut éviter de fournir de nouveaux services qu’une fois le paiement reçu.  En savoir plus sur https://www.les-mauvais-payeurs.com/ .

Les méthodes à effectuer en présence d’un client mauvais payeur

Malgré les préventions citées ci-dessus, si le client tarde à envoyer le paiement, il faut tout de suite réagir. On commence par lui envoyer un e-mail pour lui rappeler gentiment de régler le paiement. Il faut préciser le montant. Dans le cas où on n’obtient pas de réponse après quelques jours, on passe par la relance téléphonique. Il faut parler directement avec le client et non avec ses proches. Durant cette étape, la courtoisie et la politesse doivent être tenues si on souhaite encore continuer la collaboration. Effectivement, il faut noter que dès fois les raisons du retard de paiement ne peuvent être que de l’oubli ou dû à un problème financier ou autre. Pendant la conversation, il est indispensable de convenir à une autre date pour le paiement.

Par ailleurs, si le client ne règle toujours pas ou qu’aucune proposition d’arrangement n’est possible, on devrait passer par l’étape de la mise en demeure en lettre recommandée avec avis de réception en lui indiquant un nouveau délai pour qu’il paie la rémunération de la mission effectuée.

Les moyens plus forts pour demander son paiement

Après toutes ces relances, on ne reçoit pas encore son paiement, il est conseillé de faire appel à une agence de recouvrement. Cette dernière effectue les mêmes relances auprès du client. Mais si celui-ci ne réagit pas encore, elle menace indirectement le débiteur et l’intimide pour le forcer à payer ses dettes. Si le client persiste encore à ne pas payer, elle invoque certains articles légaux concernant la peine encourue en cas de non-paiement.