Les conducteurs d’engins de manutention sont très recherchés par plusieurs entreprises, notamment celles ayant besoin d’une logistique efficace. Les offres d’emploi sont assez nombreuses actuellement. Même si ce métier semble assez accessible, il est nécessaire d’avoir certaines qualifications spécifiques. Voici quelques conseils pour se lancer correctement.

Métier de cariste : un domaine plutôt intéressant

Un cariste, aussi connu sous l’appellation de magasinier ou manutentionnaire cariste, est un agent logistique ayant des missions de première importance. Ses zones de prédilection sont les entrepôts, les usines, les sites d’extraction ou encore la marchandise transite. Son outil de travail principal est évidemment le chariot élévateur et autres véhicules de ce type. Cela lui permet ainsi d’assister l’équipe en assurant le chargement, le déchargement ou l’acheminement de charges lourdes, impossibles à transporter manuellement. Par ailleurs, le cariste est aussi un futur maillon indispensable à la chaîne de production, car il peut être chargé d’approvisionner en matière première. Il ne faut alors pas sous-estimer le travail de ce professionnel. D’ailleurs, il est soumis à un niveau important de responsabilité.

En effet, les entreprises lui font confiance pour manipuler des éléments ou de la marchandise parfois fragiles. Ainsi, le conducteur manutentionnaire s’engage à assurer que tout ce qu’il transporte arrive à bonne destination. Son emploi est, dans ce sens, facilement menacé à la moindre erreur. Rien ne doit subir de dégât par sa faute, sous peine d’engendrer des conséquences indésirables. Cela implique alors d’avoir une grande dextérité et une maîtrise complète de sa machine. Pour ces raisons, un certificat de compétences professionnelles est ainsi exigé avant de pouvoir espérer se faire embaucher comme cariste. Dans ce sens, il est donc nécessaire d’acquérir le savoir-faire adéquat. Heureusement, des formations existent pour obtenir les attestations requises.

Les étapes à suivre pour devenir cariste

Le métier de cariste est accessible à tous, peu importe le niveau d’étude du candidat. En effet, avec ou sans BAC, il est possible de prétendre à un poste. Cependant, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas se préparer. L’obtention d’un CACES ou Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité est obligatoire. Il attestera que l’individu est bien capable de manipuler un engin correctement, dans le respect des réglementations en vigueur. Par conséquent, passer par une période d’apprentissage ou une formation sur-mesure est vivement recommandée. Sinon, avoir un CAP ou un BEP dédié augmente encore plus les chances de se faire embaucher.

Pour convaincre les recruteurs, plusieurs qualités sont requises. Il faut ainsi montrer une bonne forme physique et prouver sa capacité à faire face à une pression presque permanente. Parfois, les conditions de travail sont assez rudes, notamment lorsqu’il faut opérer dans des milieux hostiles (entrepôts frigorifiques par exemple). Au niveau du salaire, la base est souvent le SMIC. Néanmoins, des primes peuvent s’ajouter avec les avantages apportés par l’entreprise. Afin de découvrir tous les rudiments du métier, autant suivre une formation CACES Bretagne. Il est également important de savoir cibler les sociétés où déposer son CV. Avec la forte dynamisation qu’a connue l’e-commerce, plusieurs opportunités se sont créées.