Le métier d’expert-comptable est complexe et varié. Les jeunes diplômés qui se spécialisent dans ce domaine peinent parfois à trouver le meilleur poste ou l’affiliation nécessaire pour exercer librement ce qui leur tient à cœur dans cette profession. En effet, il n’existe pas encore de poste officiel pour cette catégorie socio-professionnelle dans les entreprises et les grandes firmes.

Si un expert-comptable s’intègre dans ces organisations, il ne peut s’étaler sur son professionnalisme et ses expériences puisque la mission se réduit à être un comptable ordinaire. De ce fait, un expert-comptable, de son travail et de ses spécificités, travaille en solo, ou du moins pour le compte d’une agence, mais il n’est généralement pas un employé fixe dans une entreprise.Faire carrière dans ce contexte précis sera difficile. Les conseils suivants sont d’une importance capitale.

Le parcours nécessaire pour devenir expert-comptable

L’expert comptable ne serait pas sans avant tout sans les 8 années d’études qu’il aura dû affronter et résister avant d’obtenir le diplôme équivalent et autorisé à exercer ce métier dans le monde professionnel. Le cursus connait comme point culminant l’obtention du Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion, une certification qui n’est pas facile à obtenir apparemment. En effet, il faudra multiplier les stages en plus des cours théoriques pour avoir une bonne note et se démarquer de tous les autres. La carrière professionnelle d’un expert-comptable commence justement dès sa sortie de l’académie. De plus, les tentations sont nombreuses durant ce parcours puisque les entreprises n’hésitent pas à embaucher leur stagiaire, un fait qui ne contribue vraiment à l’atteinte d’un but plus haut pour les étudiants. De ce fait, la route est longue et semée d’embuches pour un étudiant s’attenant à l’expertise comptable, mais la mission n’est pas à même de devenir impossible. Tout reviendra à la persévérance et à l’effort de chacun. Le piège à éviter serait le maintien de l’objectif et de ne pas se laisser tenter par les emplois précoces.

comptabilité

Comment intégrer rapidement la horde d’expert-comptable ?

Lorsque vous avez le diplôme qui vous attribue normalement le statut d’expert comptable, vous devez trouver rapidement une affiliation, une agence ou un établissement qui réunit toutes les personnes de cette profession et commencer à exercer le véritable métier. Toutefois, cette étape est la plus difficile à franchir et il faudra faire mieux, voire beaucoup plus pour espérer glaner une place d’honneur dans cette foule. Vous n’avez pas le choix puisque se réduire à travailler dans une entreprise ne vous attribut pas le statut d’expert-comptable puisque l’organisation actuelle selon la loi ne prévoit pas encore cette intégration (même si une étude est en cours). Ainsi, les quelques conseils et critères suivants sont nécessaires pour une carrière épanouie dans le monde de l’expertise comptable. En gros, la rigueur, l’effort et l’implication sont les maitres mots du métier à travers ces détails.

Avoir les meilleures bases possibles dans le domaine

Le métier d’expert-comptable se forge dès les études, et il ne suffit pas de passer le DCSG pour prétendre être fins connaisseurs du milieu. Ces bonnes bases s’identifient justement dès les notes obtenues lors de l’attribution du DCSG. Ces indicateurs donnent en effet une image positive quant à la maitrise des fondamentaux découlant de la mission d’un futur expert-comptable qui sera apte à gérer les situations dans son périmètre. Mais connaitre n’est pas la clé, ce serait plutôt la pratique et les descentes sur terrain. L’on se focalisera de plus en plus, par conséquent, sur les stages pratiques, ces derniers qui seront à choisir avec minutie et intelligence pour faire valoir le dossier du prétendant à l’emploi.

Multiplier les expériences sur terrain

Le diplôme, le stage et bien d’autres facteurs définissent la valeur d’un expert-comptable apprenti, mais il faudra réaliser davantage de descente sur terrain, d’expérimentation et de pratique pour aiguiser les compétences. Cette étape consistera surtout à connaitre les différents milieux, bien que les entreprises, leur organisation et leur mode de fonctionnement restent toujours les mêmes. Elle aura comme énoncé la gestion des cas suivant l’environnement, de domaine d’activité et les circonstances amenant à la sollicitation d’un expert-comptable. En effet, en dehors des tâches normales de ce professionnel qu’est la fiscalité et la tenue comptable, des interventions sur des termes juridiques et sociaux sont aussi à prévoir et à maitriser.

Valoriser les résultats positifs, apprendre des défaites

L’expert-comptable intégré dans une agence ou un établissement physique de ce calibre aura à justifier de ses bases, de se compétences en la matière, mais surtout de ses réalisations antérieures. Ces dernières peuvent aisément concernées les stages puisque ces expériences prétendent déjà que l’apprenti maitrise son élément. Par ailleurs, une fois intégré, il aura à multiplier ses résultats, et ce dans autant de domaine possible pour pouvoir espérer décrocher un contrat. Avec des notes positives, des réalisations efficaces, l’expert-comptable pourra se faire un nom dans le milieu.