Devenir un professionnel en travaux de toiture intéresse plus d’un. Le métier de couvreur est en effet un travail qui permet à la fois de gagner son pain quotidien et de contribuer au bien-être de la société. Mais pour pouvoir l’exercer, il faut impérativement se former et disposer de certaines qualités. Nous en parlons justement dans cet article. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le métier d’un artisan-couvreur.

En quoi consiste le métier de couvreur?

Pour commencer, il importe de voir ce qu’est réellement un couvreur. C’est un expert qui se charge de tous les travaux relatifs à la toiture. Il peut aussi bien s’agir de sa réparation, de la mise en place d’un revêtement, des travaux d’isolation, et même de la mise en place d’un nouveau toit. En effet, le travail qu’il exerce est important en ce sens où il intervient autant dans l’entretien d’une structure existante que dans le cadre d’une nouvelle construction. D’ailleurs, l’emploi du temps d’un couvreur est particulièrement chargé. Il travaille en tout temps et durant toutes les saisons. En conséquence, ce professionnel ne s’expose pas au chômage qui peut résulter de la faillite de sa société ou du renvoi, car il peut œuvrer pour son propre compte. Le couvreur bénéficie en général d’une condition de vie favorable, car il gagne en moyenne 1 500€ brut par mois au début de sa carrière.

Combien de temps se former pour devenir couvreur ?

Le métier de couvreur ne s’improvise pas ! Pour pouvoir l’exercer, il faudra suivre une formation spécifique. Celle-ci débute après la classe de troisième. L’apprenti étudiera pendant deux ans pour obtenir un CAP couvreur. À l’issue de cette formation, le jeune couvreur est  en mesure de s’occuper des différents travaux, d’établir leur devis, de prendre les mesures nécessaires pour mener à bien leur exécution. Il sera également apte à assurer leur qualité, notamment l’étanchéité du toit, sa durabilité et son esthétique, et ce en fonction de la demande du client.

En revanche, il peut élargir ses connaissances en poursuivant ses études après l’obtention du CAP couvreur. Il a la possibilité de se spécialiser dans un domaine spécifique. Il y a par exemple la mention complémentaire en zinguerie. La formation en question lui permettra de décrocher un BAC pro. Elle s’étalera sur deux ans. L’apprenti sera alors titulaire d’un Brevet Professionnel Couvreur, d’un BP étanchéité du bâtiment et des travaux publics ou encore d’un Brevet Mention métier de la piscine.

Les perspectives d’évolutions dans la carrière du couvreur ne sont pas limitées. En effet, il peut occuper un poste de responsabilité dans la conduite d’un chantier. Il peut poursuivre sa formation pour décrocher un BTS systèmes constructifs bois et habitats, un BTS enveloppe du bâtiment : conception et réalisation ou un BTS bâtiment. Il pourra ainsi devenir chef de chantier et interviendra depuis la conception des projets à leur réalisation.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Dans l’exercice de sa fonction, tout professionnel en toiture comme ce couvreur qui est situé dans le 72 est sur le chantier la majorité de son temps. Il sera aussi amené à soulever des matériaux lourds. En conséquence, un candidat au poste de couvreur devra impérativement avoir une bonne condition physique. La polyvalence, l’habileté, la compétence et l’aptitude à travailler en équipes sont des qualités qu’il devra avoir. Il doit également être prudent et vigilant en tout temps, car cet artisan travaille en hauteur. La maitrise des règles QSE (qualité, sécurité, environnement) est donc primordiale.