Pour choisir son orientation professionnelle, il est nécessaire de réaliser un bilan de compétences. En effet, cette démarche permet de mettre en relief les points forts d’une personne dans des domaines bien précis. Afin d’obtenir des résultats objectifs et exploitables, il est de bon aloi de recourir aux services d’un organisme prestataire spécialisé dans l’exercice pour profiter des compétences et des expériences probantes des consultants professionnels. De cette manière, l’avenir d’un employé se trouvera tout tracer face à lui avec les données fournies par le cabinet d’études.

Comment se déroule un bilan de compétences ?

Devant l’importance de faire le point sur son parcours, le bilan de compétences se trouve être un moyen efficace avec à la clé, la découverte d’un projet professionnel réalisable pouvant être mise en place dans le même secteur d’activités initial ou en pensant à une réorientation. Le bilan de compétences s’articule sur trois phases, à savoir la phase préliminaire, la phase d’investigation et la conclusion. Il faut souligner que la réalisation de cet examen requiert un entretien avec un consultant expérimenté dépêché par un organisme spécialisé.

Durant cette phase préliminaire, le consultant enquête et comprend les besoins de son client. C’est également à ce stade qu’il informe ce dernier sur les conditions et la procédure du bilan. Pour la phase d’investigation, le consultant porte son analyse sur les compétences et les motivations du bénéficiaire du bilan. De cet examen découlera les perspectives d’orientation pour l’avenir professionnel d’une personne. A la conclusion, le bénéficiaire est tenu au courant des résultats du bilan avec l’opportunité de mettre en place un projet professionnel à sa portée. Par ailleurs, un document de synthèse lui sera transmis par le consultant prestataire.

Pour quelles raisons réalise-t-on un bilan de compétences ?

En principe, le bilan de compétences a pour objet d’indiquer à une personne ses potentialités pour l’aider à regagner confiance en elle. Outre les forces, la connaissance des faiblesses permet aussi de prendre des mesures et de relancer sa carrière. Ces informations sont regroupées dans le bilan de compétences grâce à l’analyse du parcours professionnel du bénéficiaire, effectuée par le consultant.