En dix ans, la filiale française a pourtant augmenté son chiffre d’affaire avec 250 millions d’euros, soit le double de ce qu’elle a pu réaliser auparavant. Haribo vient toutefois d’annoncer la suppression de quelques centaines de postes sur les 750 qui existent en France. Une mauvaise nouvelle pour les salariés qui ne figureront pas dans la liste des préretraités, lesquels seront privilégiés au côté des partants volontaires.

Uzès et Marseille, les secteurs concernés

Les départements d’Uzès et de Marseille sont les plus visés par cette réduction de la masse salariale de la compagnie Haribo dans l’Hexagone. Selon Jean-Philippe André, président de Haribo France, « il y avait un véritable décalage entre la très bonne situation financière de l’entreprise et le plan de restructuration ». Selon lui, la filiale doit faire face à une rude concurrence dans différentes unités de production, lesquelles sont réparties dans 16 pays en Turquie, au Brésil et surtout en Europe. D’ailleurs, une nouvelle usine va s’ouvrir incessamment en Allemagne. Ce qui justifie cette compression de près de 100 postes. Beaucoup de familles vont donc augmenter les statistiques de ceux qui scrutent les sites d’offre d’emploi en France.

Un accord signé entres les deux parties

Ce départ reste toutefois légal dans la mesure où un accord a été signé entre les dirigeants et les employés. En effet, la décision a été prononcée après le vote d’un référendum dont le résultat indiquait 72% votants favorables à l’accord pour Uzès et 62% pour Marseille. Faut-il rappeler que sans cet accord, les choses seraient vraisemblablement plus catastrophiques pour les employés, comme le témoigne si bien le président de la boîte en affirmant : « Si nous n’avions pas signé, nous aurions dû fermer un des deux sites (Uzès et Marseille) avant 2020 ». Quoi qu’il en soit, d’ici 2018, chaque salarié est libre de chercher dès maintenant une issue de secours en s’inscrivant dans les plateformes d’offre d’emploi en France.

Se faire accompagner, une meilleure manière de retrouver un emploi

Pour les cas de ces nouveaux chômeurs, les services spécialisés dans le décryptage des offres d’emploi en France adaptées à chaque profil sont nombreux pour offrir une assistance professionnelle garantie. Plus tôt ils intègreront ces entités, mieux sera l’organisation à adopter pour retrouver rapidement un nouveau poste. En tout cas, les 15% des effectifs de la filiale Haribo auront tout intérêt à s’y mettre dès maintenant pour assurer leur avenir professionnel pour 2018.