Le saviez-vous ? Il existe plus de 73 000 restaurants collectifs en France. Ils nourrissent près de 8 millions d’individus par jour. Ils servent des repas hors du domicile privé : dans des établissements d’enseignement, dans des entreprises et dans des structures d’accueil. Cela représente une belle opportunité aux passionnés de cuisine qui souhaitent trouver un emploi dans le secteur.

Quelle formation pour se lancer dans le métier de cuisinier dans un restaurant collectif ?

Le baccalauréat n’est pas obligatoire pour décrocher un emploi restauration collective lyon ou dans une autre ville. Nous conseillons quand même de suivre une formation spécifique vous permettant d’obtenir un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) en cuisine. Cela vous permettra de vous démarquer des autres candidats. De plus, vous apprendrez diverses techniques de production culinaire lors de la formation. Vous aurez donc une meilleure base pour réussir dans le domaine. Votre formateur vous apprendra aussi à bien gérer les stocks, à connaître et à respecter toutes les règles d’hygiène et de sécurité en vigueur.

L’autre alternative est de suivre une formation spéciale aboutissant à un brevet d’études professionnelles (BEP) d’agent polyvalent de restauration. Elle dure 2 ans et s’adresse exclusivement aux personnes qui souhaitent construire une carrière professionnelle dans la restauration collective. D’une manière générale, les employeurs ne recrutent que des candidats en possession du CAF en cuisine ou du BEP d’agent polyvalent de restauration.

Dans quel établissement travailler en tant que cuisinier de collectivité ?

Une fois que vous avez choisi de travailler dans le domaine de la restauration collective, commencez à déterminer le type d’établissement où vous souhaiteriez exercer. Les recettes et même la manière de servir peuvent varier d’un établissement à l’autre. Si vous aimez les enfants, ciblez les crèches, les écoles maternelles et les écoles primaires. Si vous voulez servir des jeunes, les collèges, les lycées, les universités et certaines entreprises vous conviendront mieux. Il y a encore les hôpitaux, les hospices, les centres de vacances, les prisons, etc. C’est à vous de voir le plutôt possible le type d’établissement qui vous mettrait le plus à l’aise. Cela dit, un bon cuisinier de collectivité doit être en mesure de concocter des plats de qualité pour tous les profils.

Les tâches d’un cuisinier de la restauration collective

Quel que soit l’établissement où il travaille, sachez que les missions d’un cuisinier de collectivité restent pratiquement les mêmes. Premièrement, c’est à lui de trouver et d’établir les menus. Pour cela, il doit impérativement tenir compte de l’âge et des goûts de ses clients. Il travaille les produits et évalue la quantité idéale pour éviter le manque et le gaspillage. Bien évidemment, il s’occupe des cuissons en appliquant les bonnes techniques de préparation de plats en grande quantité. Selon les cas, il peut même se charger du dressage.

Les qualités d’un bon cuisinier de collectivité

Il faut être créatif car les clients s’attendent à ce que vous surpreniez leurs papilles de temps à autre. L’organisation est indispensable car il faut souvent effectuer plusieurs tâches dans un court laps de temps et dans le respect total des règles d’hygiène et de sécurité. Vous devez connaître les régimes spécifiques et les allergies. Les plats servis doivent être sains, équilibrés et délicieux en même temps, ce qui représente un véritable défi au quotidien !