Le management de transition est une pratique qui a vu le jour aux États-Unis au cours des années 80. Il consiste à confier la gestion d’une entreprise en difficulté à un manager pour une durée déterminée. Les fonctions de cet individu ne se limitent pas simplement à gérer une crise à laquelle fait face une société. Désormais, il est souvent embauché à d’autres fins.

Les domaines d’intervention d’un manager de transition

Il est surtout sollicité pour affronter une situation de crise. Le manager de transition aura pour tâche de résoudre les problèmes de gestion que les dirigeants internes n’ont pas pu régler. Pour réussir cette mission, il doit comprendre le fonctionnement de l’entreprise et détecter les fautes de direction industrielle.

Toutefois, le métier a beaucoup évolué ces dernières années. Une ressource de ce type est souvent amenée à conduire un projet d’envergure dans le cas où la société acquiert une nouvelle filiale à l’étranger. Il peut s’occuper notamment d’une restructuration. Dans ce contexte, il doit faire preuve de leadership. Il s’agira en effet de mener une équipe afin d’atteindre les objectifs.

Le manager est tenu de mettre à jour ses connaissances. Ce détail est crucial, s’il se charge de la branche marketing ou de communication. Les stratégies dans ces domaines ne cessent d’évoluer et ceux qui n’arrivent pas à suivre le rythme d’évolution se retrouvent vite vaincus par la concurrence.

Trouvez plus d’infos sur l’évolution du concept du management de transition et ses domaines d’application sur : http://www.nimeurope.com/interim-management-le-cadre-providentiel.

Les méthodes de sélection d’un manager de transition

La réussite de la mission repose sur la vérification des qualifications du manager. Tout d’abord, le dirigeant doit déterminer la situation de l’entreprise et les objectifs à atteindre. Par ce procédé, il est plus simple de dresser le profil d’une personne pouvant répondre aux besoins de la firme. Quand le choix du candidat est effectué, il faut parler des enjeux et de la distribution des tâches assignées. Le gérant de l’établissement et la nouvelle ressource doivent établir les grandes lignes directives.

À l’aide d’un cahier des charges, le manager peut étudier ses principales missions et fixer les techniques à adopter pour réussir le travail. Ses qualifications se vérifient toujours sur le terrain. La première semaine de son arrivée dans une entreprise permet d’évaluer ses capacités. Effectivement, il doit savoir motiver les équipes afin de modifier la situation.