Les salons dédiés à l’emploi sont un rendez-vous incontournable, aussi bien pour les candidats potentiels que les entreprises. Grâce aux nombreuses opportunités réunies en un seul lieu, les premiers multiplient leurs chances de trouver le poste qui leur correspond. Quant aux recruteurs, cette présélection en face à face facilite la recherche de collaborateurs satisfaisant à leurs exigences.

 

Un canal de recrutement rentable pour les entreprises

Parmi les job-salons généralistes, le salon « 10 000 emplois » organisé par Job Rencontres était un événement à ne pas manquer pour les employeurs comme pour les demandeurs d’emploi. Se tenant avant l’été, il est idéal pour préparer sereinement la rentrée professionnelle. Pour la 19e édition, 3500 visiteurs ont été attendus.

Car malgré l’essor d’Internet, la rencontre directe et toujours privilégiée en matière de recrutement. Les entreprises y trouvent leur compte puisqu’un investissement moindre (il faut compter entre 2000 euros et 5000 euros pour la location du stand), elles recueillent jusqu’à 200 CV. De plus, des entretiens de 10 min à 15 min leur permettent de repérer immédiatement les profils intéressants, ce qui représente un gain de temps inestimable lors d’une future campagne de recrutement.

Cette forte rentabilité est l’un des principaux facteurs de succès de ce type d’événement. Dans la capitale, ils sont nombreux, proposés par les collectivités, mais également les organismes spécialisés tels que l’Apec, qui tient chaque année avant les vacances un salon s’adressant aux jeunes diplômés et aux cadres.

Des postes aux profils variés pour des entreprises de tous secteurs

Les salons généralistes ont l’avantage de réunir des entreprises issues de secteurs très divers. Par exemple, lors du « 10 000 emplois », ont notamment été représentés l’immobilier (Engel& Völkers), les services (Club Med), le commerce (Castorama), ainsi que d’autres importants pourvoyeurs publics d’emploi comme l’armée et la gendarmerie, la Marine nationale…

La firme Engel & Völkers, spécialiste de l’immobilier de prestige implanté en France depuis deux ans, est à la recherche d’anciens avocats et directeurs ayant un projet de reconversion professionnelle. Pauline Schmutz, chargée de recrutement et de développement, a annoncé avoir besoin de 200 collaborateurs supplémentaires cette année. Les seniors, qui bénéficient d’une solide expérience, sont invités à participer à ce recrutement immobilier et commercial.

Quant à la gendarmerie, le salon représente un canal d’information d’une efficacité inégalée, Internet prenant ensuite le relai pour le processus de recrutement. Les jeunes de 17 à 26 ans peuvent découvrir les détails concernant les 7000 postes de gendarmes adjoints à pourvoir.