Le plaquiste est un professionnel œuvrant dans le secteur de la construction. Ses missions consistent notamment à effectuer des travaux d’aménagement des cloisons, des finitions intérieures et d’isolation. Il peut intervenir dans des bâtiments publics, des logements collectifs et particuliers, des bureaux ou encore dans de simples bateaux ou des navires. En savoir plus !

Focus sur les missions d’un plaquiste

Le métier de plaquiste est un travail manuel qui se destine plus particulièrement à toutes les personnes qui aiment s’exprimer à l’aide de leurs mains. Pour cela, il utilise des matériels professionnels comme le lève plaque, les scies, les hachettes, etc. Ce spécialiste intervient dans différentes parties du logement, notamment, les plafonds, les sols, les cloisons et les murs. Il réalise, en effet, des travaux de finition, d’aménagement et d’isolation. Parmi ses tâches, on cite le montage des plaques de cloison pour séparer différentes pièces et la pose des plaques sur les murs. Il est aussi amené à mettre des coffrages et des habillages afin de cacher des circuits.

Le savoir-faire d’un plaquiste se décline dans des compétences au travail de matériaux humides tels que le carrelage en céramique, la brique ou encore le plâtre frais. Mais il devra aussi avoir des dispositions pour le travail de matériaux secs notamment les cloisons de plâtre ou les plaques. Sur un petit chantier, ce professionnel se veut polyvalent et ses missions peuvent aller de la mise en place des plaques aux finitions, comme, l’enduit, le joint et le lissage. Sur les chantiers de grande envergure, le plaquiste est souvent amené à ne réaliser qu’une tâche bien définie, parce que les travaux sont répartis entre une équipe.

Les formations nécessaires et les qualités requises pour devenir plaquiste

Il existe diverses formations professionnelles qui mènent à l’exercice du métier de plaquiste. Accessible à tous les niveaux, cela peut se faire par le biais de la formation initiale ou en apprentissage. Parmi les cursus les plus répandus, il y a le niveau CAP comme le CAP staffeur-ornemaniste, le CAP métiers du plâtre et de l’isolation ou encore la Mention Complémentaire plaquiste. Certains étudiants optent pour le Bac pro aménagement et finition du bâtiment, d’autres se dirigent vers le BTS AF –aménagement finition. À noter que le métier propose également des certificats de qualification professionnelle (CQP) pour ceux qui souhaitent renforcer leurs compétences ou se spécialiser.

La profession du plaquiste requiert avant tout des qualités de précision et d’étude minutieuse d’un schéma d’installation pour pouvoir monter correctement les éléments. Ce spécialiste devra aussi faire preuve d’esthétisme pour effectuer une prestation de bon goût. En outre, ce professionnel se doit d’être réactif et s’adapter à l’évolution des nouvelles techniques. D’ailleurs, pour une meilleure sécurité pour les ouvriers, il est crucial de maîtriser la sécurité au travail. En effet, lors de l’exercice de son métier, le plaquiste est exposé à plusieurs risques pouvant être à l’origine de graves accidents de travail ou encore des maladies professionnelles. Ainsi, une formation continue concernant les gestes professionnels, les bonnes pratiques et les normes de sécurité s’impose.