Les activités et les services d’un couvreur sont en ce moment de l’année très demandée. Cet article présentera en détail tout ce qu’il faut savoir sur ce métier essentiel pour ceux qui veulent une habitation bien entretenue.

Qu’est-ce qu’un couvreur ?

Il est l’artisan qui entretient les toitures des maisons et de toute sorte d’immeubles comme les entrepôts et les garages.

Historiquement, le métier déjà existé au moment où l’homme a commencé à construire.

Ils font tout pour que votre habitation ne puisse pas subir les aléas des intempéries et surtout l’été où l’humidité peut ruiner la maison. Ses activités et ses interventions sont essentiellement vitales et en même temps esthétiques pour l’habitation.

Cet artisan peut travailler de concert avec le maçon et le charpentier pour une habitation bien construite suivant les données culturelles, et géographiques. Il peut donc participer activement à la construction de l’immeuble. Mais en plus de cela il peut rénover et restaurer la maison et sa toiture tout en la démoussant. À côté de cela il peut récupérer l’eau de pluie s’écoulant dans les gouttières. Il peut aussi aménager la toiture à l’image des ouvertures de toit.

Cet artisan installe les revêtements rattachés aux toitures neuves. En plus de cela, il remplace les bardeaux et la tôle sur les habitations qui existent déjà.

Les méthodes et les méthodes de travail du couvreur.

En effet, le couvreur travaille toujours en hauteur. De ce fait, le respect des dispositions sécuritaires est le maître mot dans toutes ses interventions. En effet, travailler sur la toiture est très dangereux. Ainsi, l’intervention d’un professionnel expérimenté tel que ce couvreur dans le 77 est primordiale. Il est à noter que ces professionnels en toiture interviennent toujours en équipe et ne travaillent jamais tout seul pour une grande efficacité dans ses activités.

C’est un emploi fait pour ceux qui aiment travailler au grand air et non cloitré dans un bureau.

Le client peut exiger un travail de très bonne qualité de la part du couvreur. De plus, quand il s’agit d’une intervention de grande ampleur et de grande envergure, la tradition veut qu’il signe ses travaux et ses interventions.

En ce qui concerne les outils de travail, il peut recourir à l’usage d’un inspirateur, d’une cisaille à molette ou à rouleau, d’un compresseur à haute pression, d’une coupe ardoise, de crayons de perforateur et bien d’autres outils tout aussi utiles que ceux cités.

Ce sont les entreprises officiant dans le secteur du bâtiment qui s’offrent le plus souvent leur service.

Une grande résistance physique n’est pas de trop dans l’exercice des fonctions. Il travaille la plupart du temps étant accroupi et l’endurance est mise à rude épreuve.

La formation, la carrière et le salaire

L’apprentissage doit aboutir à l’obtention d’un CAP d’un lycée professionnel. Avoir un brevet professionnel étanchéité du bâtiment et brevet professionnel de couvreur serait un atout considérable pour s’adonner à ce métier.

En ce qui concerne le salaire, il touche un salaire brut mensuel de 1430 euros en début de carrière. Et celui-ci peut atteindre 22000 euros bruts au fil des années quand les expériences s’accumulent.

Il est à noter que le marché de ce travail n’est pas du tout saturé. De nombreuses offres d’emploi sont à remarquer dans ce domaine.

Une spécialisation dans un matériau est possible. De ce fait, une évolution de la qualification serait à constater dans ce cas, car il sera qualifié de couvreur-zingueur, couvreur-ardoisier ou couvreur-tuilier.