Le métier de prothésiste ongulaire est une activité généralement, en pleine expansion. Il concerne principalement les femmes vu qu’il est en étroite relation avec la beauté, l’esthétique et la mode. Pour cela, il obligatoire de passer en école onglerie pour effectuer les formations nécessaires au métier.

En quoi consiste le métier de la prothésiste ongulaire ?

La prothésiste ongulaire est une spécialiste de la pose de vernis et de la décoration des ongles. Appelé également ‘’styliste ongulaire’’, dont ce dernier est le plus courant parce que le terme ‘’prothésiste’’ désigne un propos, souvent médical. Cependant, étant une professionnelle du manucure et de l’onglerie, elle est surtout chargée de prendre soin et d’embellir les ongles de ses clientes.

Pour cela, elle doit d’abord connaitre l’état de sa cliente en lui demandant les informations concernant ses habitudes : produits, modes de traitement ; ainsi que ses problèmes de santé : allergie, traitements médicaux… Cela doit toujours être réalisé afin de déterminer le soin et les produits adaptés à la situation de la cliente. Une fois les diagnostics effectués, elle procède à la réalisation de la demande la cliente : extension (pose de faux ongles sur les ongles courts ou rongés), modelage, réparation, décoration (french manucure, nail art, pose de vernis classique…)…

Cependant, la prothésiste ne doit jamais de passer de ces instruments principaux : limes à ongles, pinceaux, bloc polissoire, capsules, pinces, ciseaux, repose-main (coussin)…

Qu’apprend-on en école onglerie ?

Comme d’autres disciplines de professionnalisation, il est nécessaire de passer à une formation de base pour pouvoir accéder au perfectionnement. La formation comprend généralement deux niveaux : initiation et perfectionnement, et doit être effectuée en école onglerie.

  • Niveau 1 : Il comprend : la présentation des produits, le descriptif des matériels et des accessoires nécessaires ; la théorie sur l’anatomie de l’ongle ; apprentissage des techniques de pose vernis sur modèles (french, capsules, gel, remplissage…)
  • Niveau 2 : c’est une phase d’entraînement qui travaille surtout la rapidité de pose et de remplissage. Il consiste à réviser les bases et à les mettre en pratique. Il comprend : la mise en pratique des acquis et des bases, entraînement sur les techniques de remplissage et la réalisation complète d’une pose et remplissage.

Cependant, il est recommandé d’effectuer des stages qui permettent de se perfectionner dans le métier.