Tous les ans, une centaine de call centers ouvrent leurs portes en France. Les établissements emploient au minimum 150 collaborateurs et dans l’ensemble, ils recrutent des millions de personnes chaque année. Parmi les deux catégories de travail proposé dans ces structures, les travailleurs préfèrent gérer les appels téléphoniques entrants. Cette activité est jugée comme étant moins oppressante. Bien sûr, pour augmenter ses chances de décrocher un poste, il est nécessaire de se former au métier de téléopérateur.

Les call centers : des structures qui ne connaissent pas la crise

Avec des clients de plus en plus exigeants, les entreprises mettent un point d’honneur sur le service d’accueil téléphonique. Cette activité est en effet fondamentale, car elle influe non seulement sur l’image de marque, mais elle est aussi au cœur de toute relation clientèle. Ainsi, au lieu de gérer cette mission en interne, la plupart des sociétés choisissent la solution de l’externalisation. Pour répondre au besoin croissant des sociétés françaises et étrangères, de nombreux call centers sont créés chaque année en France, et dans les pays voisins.

Ces établissements recrutent chaque année, à croire que les métiers des centres d’appel ne connaissent pas la crise. En effet, tous les ans, ces structures embauchent plusieurs millions de collaborateurs. Tout comme la vente en boutique, ces professions sont une bonne école pour apprendre les fondamentaux du commerce « moderne ».

C’est d’ailleurs pour cela qu’elle attire particulièrement les jeunes diplômés. Mais travailler au sein de ces structures constitue aussi le nouveau « trend » parmi les chômeurs endurcis ou ceux qui recherchent un travail payé au-dessus du SMIC. Bien sûr, pour augmenter ses chances de décrocher un poste et assurer une communication de qualité, il est préférable de suivre une formation accueil téléphonique pour call center.

L’accueil téléphonique : un métier qui s’apprend

Les call center regroupent deux types d’activité, à savoir les appels entrants et sortants. Ces derniers se rapportent particulièrement à la vente à distance ou les campagnes d’enquêtes. Ici, les télévendeurs doivent appeler des inconnus pour les démarcher sur un produit ou un service. Un métier passionnant en soi, mais avec des obligations de résultat. Ce qui peut mettre les travailleurs sous tension, notamment si l’on manque d’expérience.

C’est pour cela que le choix des candidats se porte généralement sur le poste de téléconseiller, de téléassistant ou de téléopérateur. Au cours de ses heures de travail, l’agent va réceptionner automatiquement différents appels et répondre à des réclamations, des demandes de renseignements ou de conseils. Mais si cette mission parait simple au premier abord, l’accueil téléphonique en call center nécessite des aptitudes techniques et humaines. D’où l’intérêt de se former avant de déposer sa candidature dans un établissement quelconque.

Aujourd’hui, de nombreuses structures privées proposent des cours pour se familiariser aux métiers des centres d’appel. Durant l’apprentissage, les candidats vont s’entrainer aux règles de l’accueil téléphonique et apprendront à communiquer de manière polie et calme.