Travailler avec les enfants est sans aucun doute, un métier passionnant. Pour entrer dans l’univers des tout-petits, il est indispensable de suivre une formation adaptée à son profil. Le diplôme CAP Petite-Enfance ouvre les portes aux professions liées à la petite enfance.

Pourquoi suivre une formation CAP de la petite enfance ?

Pour pouvoir suivre la formation CAP, le niveau minimum requis est le 3ème. À la fin du cursus, l’apprenant pourra obtenir plusieurs aptitudes. Il est à même d’accompagner les enfants de 0 à 6 ans, de les soutenir lors de la prise de repas, les épauler pour les activités d’éveil, etc. Il s’agit d’une formation qui se prépare en un ou deux ans. Toutefois, pour des raisons professionnelles ou personnelles, la disponibilité de l’individu peut lui poser quelques problèmes. Pas de souci, il existe actuellement des établissements spécialisés qui dispensent une formation CAP petite enfance par correspondance.

L’individu s’inscrira en tant que candidat libre. Il pourra ainsi suivre des cours complets et ludiques chez lui, tout en bénéficiant d’un suivi pédagogique individuel. Ces centres mettent à leur disposition des formateurs disponibles par visioconférence au cours de la préparation. En optant pour des cours à domicile, la personne pourra étudier à son propre rythme et sans contraintes horaires. Il pourra apprendre depuis un simple ordinateur ou une tablette numérique. En se formant aux métiers de la petite enfance, l’apprenant est sûr de trouver un emploi stable dans le secteur public.

Quels métiers pour les titulaires du diplôme ?

Après l’obtention d’un diplôme CAP (Certificat d’aptitude professionnelle), l’individu peut exercer plusieurs professions. Il peut même évoluer dans sa carrière et avoir un accès privilégié vers d’autres diplômes du domaine de l’enfance. La garde de jeunes enfants à domicile ou en établissement est un métier qu’il peut exercer. Il peut aussi devenir un assistant familial, un animateur ou une animatrice Petite Enfance, un éducateur ou une éducatrice des jeunes enfants, etc. Il est à même d’assurer l’hygiène des espaces de vie de l’enfant. S’il le souhaite, il peut même s’inscrire à des concours de la fonction publique territoriale.

Ce genre d’examen va lui ouvrir la porte vers des métiers comme un agent territorial spécialisé des écoles maternelles. Aussi, l’intéressé a la possibilité d’exercer le métier d’auxiliaire de puériculture. Certains apprenants ayant choisi la formation par alternance, tirent également de nombreux avantages. En effet, ils évoluent dans un cadre professionnel où il est formé, tout en touchant sa rémunération tous les mois. L’entreprise se charge des frais de scolarité. Ce type de module consiste à offrir les formations adaptées aux élèves, et à les embaucher par la suite. Ainsi, ils prendront le temps de s’accoutumer au monde des enfants et accumuleront les compétences nécessaires pour exercer la profession.