Un déménageur est celui que l’on contacte quand on change de maison. C’est un professionnel qui emballe et qui déballe. Il monte et décharge les effets personnels des particuliers, mais aussi des entreprises. Pour être un déménageur professionnel, il faut d’abord être passionné par le travail. Le métier requiert en effet, non seulement une force mentale, mais aussi physique.

Les obligations d’un déménageur professionnel

Ce n’est pas juste une question de muscles. Le déménageur ne se contente pas de porter des objets lourds. Quand une personne prend en charge le déménagement pour un particulier ou une entreprise, elle travaille sous contrat.

Cela peut aller de l’emballage, du transport, jusqu’au déballage et montage des meubles. Le déménageur aura donc la lourde responsabilité de s’assurer du bon fonctionnement des opérations. Il est doté d’un certain niveau de connaissances. On peut, par exemple, lui demander des indications pour la recherche de box Normandie qui servira à stocker des affaires.

Voici un aperçu généralisé du rôle du déménageur : En plus du rangement des objets dans des cartons, il lui faut mettre en place un planning de déménagement. Il doit travailler dans les temps. Il y a un délai à respecter. Il va devoir charger le camion et optimiser l’agencement des cartons et des meubles. Il lui faut maîtriser les équipements utilisés pour être un professionnel. Parmi ces équipements, citons le monte-meuble. Il faut qu’il s’assure de sa sécurité et de son équipe.

Il sait transporter un piano à queue (à noter que ce n’est pas facile). Il va devoir assurer les objets sous sa responsabilité depuis le lieu de déménagement jusqu’au lieu d’aménagement. En plus de cela, il va s’occuper des papiers administratifs et des formalités. Il doit avoir une aisance relationnelle pour mettre son client en confiance.

Formation à suivre pour devenir déménageur

Pour pouvoir exercer le métier, il faut avoir une CAP (Capacité d’Aptitude Professionnelle) de déménageur. Cette formation est accessible à partir de la classe de troisième. C’est un cursus qui prévoit le passage du permis B en première année, puis le permis E(B) en deuxième année. On y apprend les ficelles du métier comme l’utilisation de chariots de manutention de catégorie 3.

Pour pouvoir prétendre au métier de déménageur, il faut finir par détenir le permis C ou E. À titre d’information, les déménageurs conducteurs de véhicules lourds doivent avoir suivi une Formation Initiale Minimale Obligatoire (FIMO).

Possibilités d’évolution en choisissant le métier de déménageur

Tout travail doit être fait selon les règles de base spécifiques au métier lui-même. Un déménageur commence en général par un stage au sein d’une entreprise de déménagement. Avec quelques expériences et quelques années de pratique, il est possible de gravir facilement les échelons.

À ses débuts, le déménageur va commencer en tant qu’aide-déménageur. Ensuite, il deviendra un déménageur professionnel. S’il est assidu et fait ses preuves, il va devenir un chef d’équipe. Dans ce cas-là, il va élargir ses responsabilités et pourra plus tard prétendre à assurer l’encadrement d’un déménagement. Étant le chef, il aura la tâche de conduire le camion.

Certains déménageurs deviennent des conseillers clients. Ils sont alors responsables de la prestation de l’entreprise auprès des clients. Et pour finir, quand il aura fait le tour du métier, il pourra travailler pour son propre compte. Cela peut aller jusqu’à la création de sa propre entreprise de déménagement.